Vidéo associée: 

Enquête sur le vol MH 17 : la course aux preuves est engagée

Corps: 

L'enquête sur le drame du Boeing 777 qui s'est écrasé jeudi soir dans l'est de l'Ukraine s'annonce particulièrement difficile. L'équipe de 62 experts dépêchés par la Malaisie est certes arrivée aujourd'hui à l'aéroport de Kiev, tout comme l'équipe de spécialistes néerlandais. Mais le temps presse et ces délégations étrangères n'étaient toujours pas sur place à la mi-journée.

Le gouvernement ukrainien accuse les séparatistes pro-russes de l'est du pays, soupçonnés d'avoir abattu l'avion, de chercher à 'détruire les preuves'. Malgré l'annonce d'un accord samedi matin entre Kiev et les pro-russes sur une zone de sécurité de 20 km2 autour du site du crash, la zone reste pour l'heure sous le contrôle des miliciens.

Les autorités de Kiev affirment n'avoir aucune information sur les boîtes noires. Une chose est sûre : elles ne sont pas en leur possession. Dès jeudi soir, des pro-russes avaient déclaré avoir récupéré l'une d'entre elles.

Enfin, des séparatistes auraient transporté 36 à 38 corps de victimes à la morgue Donetsk pour y procéder à des autopsies.

Partager cette vidéo :

Publié le 19/07/2014
Publicité