Vidéo associée: 

En Turquie : Etat d’urgence et nouvelles purges

Corps: 

L'enquête concernant le putsh manqué qui a fait 270 victimes en juillet se poursuit.12 801 policiers ont été mis à pied pour des liens présumés avec le prédicateur musulman Fethullah Gulem, accusé d'avoir ourdi cette tentative de coup d'Etat.

#Turquie: mise à pied de plus de 12.000 policiers dans l'enquête sur le putsch raté https://t.co/lzr9WiOHKc- L'Orient-Le Jour (@LOrientLeJour) 4 octobre 2016

Ces suspensions arrivent au lendemain de l'annonce de la prolongation de l'état d'urgence de trois mois supplémentaires à compter du 18 octobre.

Kayhan Direkoglu, un restaurateur de 40 ans pense que puisque 'la France l'a fait pour six mois suite à un événement mineur', il pense qu'il _ 'est plutôt normal que nous nous attendions également à l'étendre de trois mois même si ça ne devrait pas être comme ça puisque les libertés sont restreintes'_.

L'état d'urgence a permis au gouvernement de diriger par décrets et d'ainsi contourner le Parlement.
Il a également facilité la répression des membres présumés du mouvement Gulen.
En tout près de 100 000 personnes ont été soit arrêtées, soit licenciées, soit suspendues.

Avec agences

Partager cette vidéo :

Publié le 04/10/2016