Vidéo associée: 

En réponse à la gaffe de Cameron, le Nigéria réclame le retour des actifs volés

Corps: 

Devant une caméra qui avait su se faire oublier, David Cameron a décrit hier le Nigeria et l'Afghanistan comme étant des états 'extraordinairement corrompus'. Au lendemain de sa gaffe diplomatique, le Premier ministre britannique réagit. Il s'est exprimé devant les Communes. En se permettant de faire de l'humour.

'Tout d'abord, laissez-moi vérifier que le micro fonctionne avant de parler. C'est sûrement une bonne idée.
Des pays comme le Nigeria ou l'Afghanistan ont des dirigeants qui se battent avec courage contre de vastes systèmes de corruption et ils ont fait de grands progrès. Voilà pourquoi je suis heureux de les recevoir ici à Londres pour la conférence anti-corruption. Par contre, je ne pense pas qu'il serait judicieux de suspendre notre aide à ces pays. Parce que sincèrement, les problèmes de ces pays finissent par revenir nous hanter ici, qu'il s'agisse de problèmes de migrations, de terrorisme, et tout le reste', a-t-il déclaré.

Présent à Londres, le président nigérian Muhammadu Buhari reconnaît des problèmes de corruption dans son pays. Ce qu'il demande, c'est que l'argent détourné par des Nigérians via la place de Londres revienne au pays'.

'Je ne vais pas demander d'excuses à qui que ce soit. Tout ce que je demande, c'est le retour des actifs' a déclaré le chef d'Etat nigérian.

President Buhari: 'What i am demanding is the return of our assets... What will i do with an apology?'https://t.co/zhD9nSEWRc- Wolé II (@Kingwole) 11 mai 2016

En Afghanistan, les réactions aux propos de David Cameron sont vives. Pour ce membre du parlement, il est facile de pointer son pays du doigt alors que c'est l'attitude des pays occidentaux en Afghanistan qui est en cause.

'La corruption existe en Afghanistan, cela ne fait aucun doute. Mais le Royaume-Uni lui-même, l'Amérique et la communauté internationale portent une part de responsabilité dans l'expansion de la corruption en Afghanistan.
Au moment où la conférence anti-corruption est sur le point de commencer à Londres, nous ne nous attendions pas à de tels propos du gouvernement britannique. C'est une insulte à la nation afghane', affirme le député Mohammad Farhad Sediqi.

L'Afghanistan est l'un des trois pays les plus corrompus au monde. Personne ne peut donc nier le problème. Mais les propos de David Cameron tombent mal au moment où il essaie d'obtenir des dirigeants mondiaux qu'ils signent la toute première déclaration mondiale contre la corruption.

Partager cette vidéo :

Publié le 12/05/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité