Vidéo associée: 

En Israël comme à Gaza, le cessez-le-feu n’apaise pas tous les esprits

Corps: 

Le cessez-le-feu actuellement en vigueur entre Israël et les groupes armés palestiniens de la bande de Gaza ne calme pas tous les esprits. Ainsi des manifestants à Tel Aviv souhaitent que l'Etat hébreu fasse davantage pour protéger les civils des tirs de roquettes dans le sud du pays.

'Nous sommes venus, en fait, pour dire que nous avons des enfants de 12 ans, 14 ans ou plus jeunes encore, dit un homme. Tous les jours, ces roquettes. Et ils n'ont que quinze secondes, quinze incroyables secondes pour trouver un abri. Et ces enfants, ils ont peur. Ils ne vont pas aux toilettes. Ils ne dorment pas.'

La colère également dans la bande de Gaza, ravagée par l'offensive israélienne. Les frappes ont aggravé les problèmes liés à l'eau potable et au tout à l'égout. Des centaines de milliers de Palestiniens sont privés d'eau courante.

'Nous achetons de l'eau, nous n'avons ni eau ni électricité. L'eau qu'on achète, on ne la boit pas, c'est pour se laver et faire notre lessive', témoigne un habitant de Khan Younès, alors que les autorités locales estiment à environ 26 millions d'euros le coût de remise en état des infrastructures.

Partager cette vidéo :

Publié le 15/08/2014
Publicité

Contenus sponsorisés