Vidéo associée: 

En Ethiopie, une cérémonie religieuse dégénère en manifestation : des dizaines de morts

Corps: 

Ce devait être une célébration religieuse festive. A l'arrivée, il y a des dizaines de morts... Plusieurs milliers de personnes s'étaient dirigées dimanche matin vers un lac sacré pour assister à la cérémonie de l'Irreecha, qui marque la fin de la saison des pluies. Là, de nombreux participants ont réalisé ce fameux geste devenu le symbole de la contestation de l'ethnie des Oromo, qui accuse les autorités éthiopiennes de tenir tous les leviers du pouvoir : les bras croisés au-dessus de la tête comme s'ils étaient ligotés.

Des manifestants ont lancé des pierres et des bouteilles sur les forces de sécurité, qui ont riposté : d'abord à coups de bâton, puis avec des gaz lacrymogènes. Il y a eu un mouvement de panique. Plusieurs dizaines de personnes sont tombées les unes sur les autres dans un fossé. Le bilan est incertain. Seule certitude : il y a des dizaines de morts.

L'Ethiopie connaît depuis près d'un an un mouvement de contestation de la part des ethnies oromo et amhara, qui représentent 60% de la population et ne se sentent pas considérées par le gouvernement central. Il a été popularisé en août 2016 par le marathonien Feyisa Lilesa aux Jeux olympiques de Rio, lorsque l'athlète éthiopien a franchi la ligne d'arrivée les bras croisés au-dessus de la tête.

Partager cette vidéo :

Publié le 02/10/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité