Vidéo associée: 

En Argentine, Barack Obama rend hommage aux victimes de la dictature militaire

Corps: 

C'est un hommage qui restera dans l'Histoire. Celui de Barack Obama aux victimes de la dictature militaire en Argentine, qui avait débuté, il y a quarante ans, jour pour jour, par un coup d'Etat, appuyé par les Etats-Unis. Pour la première fois, un président américain s'est rendu au Parc de la Mémoire de Buenos Aires, où sont gravés les noms des disparus de la 'guerre sale', qui a fait plus de 30.000 morts.

'Les démocraties doivent avoir le courage de reconnaître quand nous ne sommes pas à la hauteur des idéaux que nous défendons, quand nous avons été trop lents à parler des droits de l'Homme. Et ça a été le cas, ici', a déclaré Barack Obama, sans toutefois demander pardon.

Mais à Buenos Aires, certains perçoivent cette visite du président américain, le jour du quarantième anniversaire du coup d'Etat, comme une 'gifle' au visage de l'Argentine. Des manifestants ont défilé, à l'appel de partis de gauche, sous le slogan 'Dehors Obama'.

Partager cette vidéo :

Publié le 25/03/2016
Publicité

Contenus sponsorisés