Vidéo associée: 

"Elle était sous emprise et avait une altération du discernement", explique l'avocate de Sylvie Leclerc

Corps: 

Victime de violences et du harcèlement de ce conjoint depuis 34 ans, Sylvie Leclerc a abattu son compagnon d'un coup de fusil dans son sommeil en mai 2012. Son avocate décrit une femme extrêmement réservée, introvertie et très taiseuse. "Elle ne parlait pas mais il y a eu des traces de coups d'étranglement qui ont été vues par les médecins", explique Janine Bonaggiunta, qui a également défendu Jacqueline Sauvage. "Elle était sous emprise et avait une altération du discernement" constatée par les experts, précise-telle.

Partager cette vidéo :

Publié le 21/03/2016