Vidéo associée: 

Publié le 08/05/2014

Élan mondial de solidarité en faveur des adolescentes nigérianes kidnappées

Corps: 

La mobilisation s'intensifie en faveur des adolescentes nigérianes kidnappées par les islamistes de Boko Haram.

Des manifestations sont organisées au Nigeria mais aussi dans le monde entier.

Partout, des voix s'élèvent pour demander la libération des quelques 200 jeunes filles. Cette chaîne de solidarité est tissée notamment sur les réseaux sociaux, avec des personnalités comme Michelle, la femme de Barack Obama.

Malala, la jeune Pakistanaise militante du droit à l'éducation pour les jeunes filles, s'est aussi associée au mouvement. Elle-même a été victime de l'obscurantisme en 2012, en étant attaquée par des talibans pakistanais. Pour elle, l'idéologie de Boko Haram n'a rien à voir avec l'islam.

Plusieurs leaders musulmans se sont également exprimés dans ce sens, estimant que traiter des jeunes filles de la sorte était totalement contraires aux enseignements de l'islam.

L'actrice américaine Angelina Jolie s'est aussi prononcée sur cet enlèvement massif. 'Je suis totalement écoeurée par ce qui arrive à ces filles, ce qu'elles doivent subir en ce moment, elles doivent être terrifiées, elles sont victimes d'abus', a-t-elle commentée. 'Non seulement, les ravisseurs croient que ces filles n'ont pas droit à l'éducation, ce qui est totalement faux, c'est révoltant. Bien sûr que que ces filles ont droit à l'éducation ! C'est quelque chose de fondamental. Mais en plus, les ravisseurs considèrent ces filles comme des objets, elles vont être violées. Et si personne ne fait rien pour empêcher cela, alors cela va créer un horrible précédent', a conclu Angelina Jolie.

Dans une vidéo, le chef de Boko Haram a menacé de vendre les adolescentes comme esclaves ou de les marier de force.

Plusieurs pays, dont la France, ont proposé leur aide aux autorités afin de retrouver les jeunes filles.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet