Vidéo associée: 

EIIL : espoirs et interrogations en Irak après la conférence de Paris

Corps: 

Apporter une aide militaire appropriée au gouvernement irakien dans sa lutte contre l'État Islamique. Voilà ce qu'il ressort de la conférence sur la sécurité en Irak. La trentaine de pays réunis ce lundi à Paris n'a toutefois pas précisé l'ampleur de ce soutien.

À Bagdad, les civils irakiens sont partagés.

'J'espère qu'il y aura une réelle coopération entre le gouvernement et les forces de sécurité de cette alliance et que les résultats seront positifs, si Dieu le veut, explique cet habitant de Bagdad. J'espère vraiment qu'ils formeront cette alliance dès que possible.'

' Les coûts de cette opération seront-ils réglés par l'Irak ? se questionne cet autre habitant. Les frappes aériennes vont-elles être payées par l'Irak ? Qu'en est-il de la mobilisation ? Allons-nous avoir des troupes étrangères ici ou des instructeurs étrangers pour la formation de l'armée ? Le gouvernement n'a pas encore donné de réponses à ces questions. Il doit clarifier tous ces points.'

En trois mois, l'État Islamique s'est emparé de pans entiers du territoire irakien provoquant le déplacement de milliers de civils.
Le groupe djihadiste a revendiqué les décapitations de deux journalistes américains et d'un ressortissant britannique.

Partager cette vidéo :

Publié le 15/09/2014