Vidéo associée: 

Egypte: la colère des partisans de Morsi

Corps: 

Pour ces Egyptiens, Mohamed Morsi est toujours leur président et les militaires sont des usurpateurs du pouvoir.
Les partisans du président déchu ont manifesté devant l’Académie de la police, où s’est ouvert le procès de Morsi, mais également dans d’autres endroits du Caire. Les autorités ont déployé 20 000 policiers et soldats dans la capitale égyptienne. Des accrochages ont eu lieu dans le centre. Partisans et opposants de Morsi ont échangé des jets de pierre. Plusieurs places, notamment la Place Tahrir, ont été verrouillées par les forces de l’ordre.
Les avocats de Morsi, eux, ne devaient être présents au tribunal que pour surveiller la procédure judiciaire, d’après la coalition l’Alliance contre le coup d’Etat. Mais selon l’un d’entre eux, Mohammed Abedalfatah, certains membres de l‘équipe de la défense n’ont pas pu entrer. “Nous sommes à l’extérieur du tribunal depuis plusieurs heures, indiquait-il. Ils ont utilisé des ruses. Il y a eu la délocalisation du tribunal pendant la nuit dans de mystérieuses circonstances. C’est de l’injustice!”.
Des manifestants ont également accusé des médias de mentir, de fabriquer de fausses informations et s’en sont pris à quelques journalistes.

Avec notre correspondant Mohammed Shaikhibrahim, l’AFP et Reuters

…sot….24”
“Nous sommes à l’extérieur du tribunal depuis plusieurs heures. Ils ont empêché certaine

Partager cette vidéo :

Publié le 05/11/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI