Vidéo associée: 

Ebola : contrôles de température à Roissy

Corps: 

A partir d'aujourd'hui, voilà ce qui vous attend à Paris, à votre arrivée de Guinée. Des contrôles de températures à l'aéroport Roissy Charles de Gaulle, pour repérer le virus Ebola. Pour Marisol Touraine, la ministre de la santé, c'est une 'sécurité supplémentaire pour resserrer les mailles du filet'. Au delà de 38 , les passagers sont isolés et pris en charge.

Il n'y a pas encore de contrôle à l'aéroport de Bruxelles, alors que la Belgique est le seul pays de l'UE à assurer des liaisons aériennes directes avec les TROIS pays touchés par l'épidémie. Les bagagistes sont inquiets, ils ont refusé de décharger certaines valises en provenance d'Afrique.

' On a vraiment besoin d'information très concrète, dit une employée, et d'une procédure claire à suivre des autorités portuaires et des autorités'.

En Espagne, où se trouve le seul cas connu d'une personne contaminée en Europe, l'espoir renaît pour Teresa Romero, l'aide-soignante infectée par un missionnaire revenu d'Afrique. Elle parle avec ses collègues, réclame même de la musique et des photos de proches.

'Teresa va vraiment mieux, dit une amie de son mari. Elle boit des liquides, des jus, des bouillons. Elle a le moral.'

Selon l'OMS, la fièvre hémorragique a fait 4.555 morts. La majorité au Libéria. Le Sénégal n'est plus considéré, depuis hier, comme un pays touché par l'épidémie Ebola.
Et lundi le Nigeria pourrait être lui aussi écarté.

Les Nations unies s'inquiètent du manque de solidarité internationale. L'organisation a reçu moins de 40% des 988 millions de dollars nécessaires pour combattre le virus. Si le maximum n'est pas fait, un million et demi de personnes pourraient être contaminées d'ici 2015, estiment des chercheurs américains.

Partager cette vidéo :

Publié le 18/10/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages