Vidéo associée: 

Ebola avance plus vite que la mobilisation contre l‘épidémie

Corps: 

L'épidémie suscitée par le virus Ebola " avance plus vite que la mobilisation pour l'enrayer " alerte Margaret Chan, la directrice de l'Organisation Mondiale pour la Santé. Le nombre de cas et de victimes du virus mortel ne cesse d'augmenter en Afrique de l'Ouest.

Déjà soixante membres du personnel médical ont perdu la vie, entravant un peu plus la lutte contre l'Ebola. L'épidémie actuelle est la plus grave jamais recensée.

Environ 1300 cas ont été détectés, en Guinée, au Liberia, en Sierra Leone et au Nigeria où un cas mortel a été recensé. 729 personnes sont décédées.

Un sommet s'est tenu ce vendredi à Conakry, réunissant les présidents des trois pays les plus touchés.

'D'abord, il y a le défi d'une compréhension partagée de la situation de l'épidémie, que les populations parviennent à comprendre que cette épidémie existe et que des risques y sont liés non seulement à l'intérieur du pays, mais entre les pays', affirme Younoussa Balo, le secrétaire général du ministère de la Santé guinéen.

L'OMS a annoncé un plan d'urgence de 100 millions de dollars, visant à déployer plusieurs centaines de travailleurs humanitaires supplémentaires. Les ONG américaines ont décidé de rapatrier tous leurs bénévoles sur le terrain, après l'apparition de trois cas dans leurs rangs au Liberia.

'Ta première réaction est d'être effrayé', raconte Shreyan Yen, un volontaire rapatrié. 'Nous savons tous que c'est une façon horrible de mourir'.

Le docteur Kent Bradly et l'une de ses collègues sont dans un état grave. Ils devraient arriver en début de semaine prochaine aux Etats-Unis.

Partager cette vidéo :

Publié le 01/08/2014
Publicité