Vidéo associée: 

Donald Trump accuse Barack Obama de lavoir mis sur écoute sur Twitter

Corps: 

Il s'est distingué par son utilisation singulière des réseaux sociaux et ses messages peu amènes. Il récidive.
Donald Trump accuse Barack Obama de l'avoir mis sur écoute avant l'élection présidentielle aux Etats-Unis.
Dans une série de quatre tweets, il étrille son prédécesseur, sans preuve, le qualifiant même de 'malade' ou 'malfaisant'.

How low has President Obama gone to tapp my phones during the very sacred election process. This is Nixon/Watergate. Bad (or sick) guy!- Donald J. Trump (@realDonaldTrump) March 4, 2017

I'd bet a good lawyer could make a great case out of the fact that President Obama was tapping my phones in October, just prior to Election!- Donald J. Trump (@realDonaldTrump) March 4, 2017

Is it legal for a sitting President to be 'wire tapping' a race for president prior to an election? Turned down by court earlier. A NEW LOW!- Donald J. Trump (@realDonaldTrump) March 4, 2017

Terrible! Just found out that Obama had my 'wires tapped' in Trump Tower just before the victory. Nothing found. This is McCarthyism!- Donald J. Trump (@realDonaldTrump) March 4, 2017

Un climat tendu pour l'administration Trump, soupçonnée de contacts avec la Russie

Des accusation proférées par le président Trump alors que son administration est-elle même sous pression.
Le FBI et le Congrès enquêtent sur l'ingérence de la Russie pendant la campagne et ses liens supposés avec certains membres de l'équipe Trump.

Après la démission de son conseiller à la sécurité nationale, Michael Flynn, fin février, pour avoir caché ses contacts avec l'ambassade de Russie aux Etats-Unis, c'est un autre proche du président, Jeff Sessions, ministre de la justice qui est lui aussi accusé de s'être entretenu avec l'ambassadeur de Russie, avant la victoire de Donald Trump.

Partager cette vidéo :

Publié le 04/03/2017
Publicité

Contenus sponsorisés