Vidéo associée: 

Diyarbakir : un nouvel an kurde sous haute sécurité

Corps: 

Une foule immense à Diyarbakir pour célébrer le Norouz, le nouvel an kurde mais beaucoup moins de monde que les années précédentes. La Turquie étant en alerte maximale après une série d'attentats, les célébrations ont été interdites à Ankara et Istanbul. Dans la grande ville du sud-est du pays à majorité jurde, le couvre-feu a été partiellement levé mais les mesures de sécurité sont draconniennes.

#Newroz #Kurds #Turkey
celebrations in Diyarbakir #AFP Photo by pironic2121 pic.twitter.com/7CYmk6U81S- Aurelia BAILLY (AureliaBAILLY) March 21, 2016

#Newroz in Turkish occupied Amed. Impressive turnout, despite state attempts to stop it! #Kurdistan pic.twitter.com/TePlo2L2N3- Hedi Kurda (@hedikurda) March 21, 2016

Selahattin Demirtas, co-dirigeant du parti pro-kurde le Parti démocratique des peuples en a appellé à la paix : ' La guerre, les affrontements et les morts ne sont pas une situation normale à laquelle nous sommes habitués. Nous devons insister sur les moyens et les méthodes pacifiques pour résoudre la situation kurde.'

Un Nevruz sous haute tension en Turquie https://t.co/KrSQ97Bwko pic.twitter.com/lsrVgXlHMM- Zaman France (@Zaman_France) March 21, 2016

Après plus de deux ans de cessez-le-feu, de violents affrontements ont repris depuis l'été dernier entre les forces de sécurité turques et les séparatistes kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan dans plusieurs villes du sud-est anatolien.

Pourquoi les négociations entre la Turquie et les Kurdes ont échoué orientXXI https://t.co/qYjXv7lTt6- Guillaume Perrier (Aufildubosphore) March 21, 2016

avec Afp et Reuters

Partager cette vidéo :

Publié le 21/03/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages