Vidéo associée: 

Deux ans après l’annexion de la Crimée, Poutine visite le futur pont avec la Russie

Corps: 

Un pont, quoi de mieux pour sceller un rapprochement. Pour célébrer les deux ans de l'annexion controversée de la Crimée par Moscou, Vladimir Poutine ne craint pas les symboles. Bientôt ici un pont va relier l'ex-péninsule ukrainienne au sud de la Russie, première voie terrestre, pour un coût de presque trois milliards de d'euros.

Des célébrations ont lieu ce 18 septembre dans toute la péninsule, où le soutien à la Russie perdure.

'Evidemment il y a des difficultés, mais il y a des moments positifs aussi, dit Alexander Talipov. D'abord les résidents de Crimée sont satisfaits parce qu'ils sont revenus dans le giron russe, notre mère-patrie, et ça c'est le principal, que la Crimée ait totalement intégré la Fédération russe.'

'Il y a aussi beaucoup de problèmes, par exemple le nombre d'officiels a augmenté dramatiquement, et parallèlement la pression sur le business aussi, dit l'homme d'affaires Oleg Nikolayev. Et aussi l'autre problème c'est les actions des autorités qui révèlent leur manque d'expérience.'

Nous voici à Yalta, perle de la mer Noire, chargée d'une histoire appréciée des touristes. Mais depuis les sanctions contre la Russie, ils se font rare. L'an dernier seulement un tiers des chambres d'hôtels ont été occupées, au grand désespoir du maire de la ville :
'S'il n'y avait pas les sanctions aujourd'hui, je pense qu'il y aurait plus de touristes européens, regrette Andrej Rostenko. A Yalta, nous dépendons énormément du passage des bateaux de croisière. Avant pendant la saison il pouvait y avoir plus de 200 navires, avec beaucoup de touristes'.

97% des habitants de la Crimée avaient appuyé l''annexion':http://www.regard-est.com/home/breves.php?idp=1787 il y a deux ans lors d'un référendum controversé organisé par la Russie.

Partager cette vidéo :

Publié le 18/03/2016