Vidéo associée: 

Destructions à Tombouctou : un djihadiste condamné à neuf ans de prison

Corps: 

De nombreuses réactions au Mali après la condamnation à neuf ans de prison d'un djihadiste, accusé d'avoir participé aux destructions des mausolées de Tombouctou en 2012. Beaucoup voient à travers ce jugement prononcé par la CPI un avertissement à ceux qui voudraient s'en prendre au patrimoine de l'humanité.

'Le procès ne vise pas seulement à faire condamner Ahmad al-Faqi, il vise à faire comprendre aux gens que, comme quand on tue un homme, on est condamné, quand on détruit le patrimoine, on peut aussi être condamné. C'est le message essentiel', souligne Al Boukhari Ben Essayouti, le chef de la mission culturelle de Tombouctou.

C'est la première fois qu'un djihadiste comparaissait devant la Cour pénale internationale à La Haye. Ahmad Al Faqi Al Mahdi a été reconnu coupable d'avoir 'dirigé intentionnellement des attaques' contre neuf des mausolées de Tombouctou. C'était en 2012, alors que plusieurs groupes djihadistes, dont Ansar Dine, contrôlaient le nord du Mali. Ils en seront en partie chassés quelques mois plus tard par une opération militaire déclenchée par la France.

Avec AFP

Partager cette vidéo :

Publié le 28/09/2016

Toutes les vidéos

Publicité