Vidéo associée: 

Des soldats ukrainiens continuent à tomber en pleine “trêve”

Corps: 

Alors qu'un cessez-le-feu est sensé être en vigueur, la garde nationale ukrainienne a rendu hier hommage à ses soldats tombés au front. Quatre hommes ont péri une semaine après la prise de Debaltseve. Non loin de là, à Artemivsk, les loyalistes ne cachent pas leur pessimisme. Ils se sont confiés au micro d'euronews.

'Juste après l'annonce de la trêve, les choses se sont aggravées. Ce devait être le début du cessez-le-feu', se désole ce soldat ukrainien.

'Tous les jours, on entend de nouveaux bombardements. Certaines de nos positions ont été touchées. On ne peut pas retirer la grosse artillerie', ajoute l'adjoint au commandant du 25e bataillon 'Kyivska Rus'.

Le second volet des accords de Minsk, signé le 12 février, prévoit un retrait des armes lourdes du front. Les loyalistes refusent et accusent les séparatistes pro-russes de planifier d'autres attaques, comme le confirme le responsable de notre bureau en Ukraine. 'Personne ne croit au cessez-le-feu, ou même en la diplomatie pour résoudre ce conflit. Les gens et les soldats s'attendent au pire. Ils 's'attendent à des attaques vers Artemivsk et Marioupol', précise Sergio Cantone.

Partager cette vidéo :

Publié le 24/02/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages