Vidéo associée: 

Des pionniers créent une micro nation entre la Croatie et la Serbie.

Corps: 

Sur les rives du Danube, un étrange pays a vu le jour à la frontière entre la Croatie et la Serbie : le Liberland. Cette étroite bande de terre de sept kilomètres carrés n'ayant jamais été revendiquée par aucun des deux pays, c'est un Tchèque, ancien analyste financier qui a décidé d'y planter le drapeau de sa République libre, accompagné de quelques amis.
Le projet de Vit Jedlicka, président autoproclamé : instaurer une société sans lois ni impôts jugés inefficaces.
'Nous voulons juste que les personnes paient autant de taxes qu'elles le veulent. Si elles ne veulent pas en payer, elles n'en paient pas ", détaille-t-il.
" L'idée de Liberland est de créer un Etat minimal, un Etat libre au coeur de l'Europe ; et de fonder une société telle que nous la souhaitons plutôt que de perdre notre temps dans des queues interminables et de glisser des bulletins dans une urne, ce qui est inutile ", explique Niklas Nikolajsen, partisan du Liberland.
Mais les polices serbes et croates ne l'entendent pas de cette façon. Chaque jour, des barrages de militaires empêchent des dizaines de personnes de pénétrer sur le territoire, au grand désespoir des nouveaux occupants.
" La police croate a tenté de nous retenir en bloquant l'accès des navires depuis le port de Batina. Ils nous ont traqués dans le village. Nous avons perdu environ quatre embarcations et nous devons trouver d'autres moyens de retourner à Liberland ", poursuit Vit Jedlicka.
La Croatie et la Serbie dénoncent en coeur une parodie d'Etat. Vit Jedlicka, lui, est déterminé à bâtir une nouvelle nation. 300 000 personnes ont déjà demandé leur citoyenneté.

Partager cette vidéo :

Publié le 07/05/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI