Vidéo associée: 

Des milliers de réfugiés en route vers la Serbie visent la Hongrie, puis l’Allemagne

Corps: 

Ils sont des milliers... Des milliers de réfugiés, notamment syriens, en quête d'un avenir meilleur. Après avoir déployé la police et l'armée pour les contenir à sa frontière avec la Grèce, le gouvernement macédonien, débordé par la situation, a été contraint de les laisser passer.

'J'ai peur, oh oui j'ai peur, confie une femme. Mon frère est mort, mon mari est mort. Il me reste quatre filles. Nous sommes arrivés jusqu'ici mais nous n'allons pas bien. Cela fait deux jours que nous sommes ici et je pense que nous allons mourir ici.'

Pris en charge, selon le lieu, par les autorités locales, la Croix-Rouge ou le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), ils cherchent à tout prix à quitter leurs campements. En train, en autobus voire en taxi. Après être arrivés en Grèce, les plus avancés dans leur périple ont donc traversé la Macédoine et ils se sont arrêtés en Serbie.

Mais ils veulent pousser au-delà. Avec en ligne de mire, dans un premier temps, la Hongrie. Cependant, ce pays n'a pas l'intention de leur ouvrir ses portes. Le gouvernement de Viktor Orban a en effet ordonné la construction d'une clôture de quatre mètres de haut et 175 km de long, à sa frontière avec la Serbie, pour empêcher les migrants de pénétrer sur son territoire. Rendant encore plus incertain l'objectif de ceux qui veulent émigrer en Allemagne.

Partager cette vidéo :

Publié le 23/08/2015
Publicité

Contenus sponsorisés