Vidéo associée: 

Des migrants prêts à tout pour gagner l’Europe

Corps: 

Un nombre sans précédent de personnes risque leur vie pour rejoindre l'Europe. Fuyant la guerre civile et l'instabilité locale, des milliers de migrants entreprennent de périlleuses traversées de la Méditerranée dont beaucoup ne ressortent pas vivants. Alors, comment cette crise humanitaire est-elle gérée ?

On The Frontline fait le point avec deux spécialistes de la question : Fabrice Leggeri, directeur exécutif de Frontex, l'agence européenne en charge des fontières de l'Union européenne et Eugenio Ambrosi, directeur régional de l'==Organisation internationale pour les migrations== (OIM).

Nous avons également rencontré la maire de Lampedusa, Giusi Nicolini (@giusi_nicolini).

En 2013, 366 candidats à l'exil trouvent la mort dans le naufrage de leur embarcation de fortune au large de la petite île italienne. Après le drame, Rome lance Mare Nostrum qui a permis de sauver des dizaines de milliers de vies. Faute d'argent, l'opération s'arrête en octobre 2014. Malgré les appels à l'aide répétés de l'Italie, ses partenaires européens rechignent à financer une mission qui, selon certains, faciliterait l'immigration clandestine. Depuis, une opération moins ambitieuse gérée par Frontext et baptisée Triton a pris le relais.

L'explosion de la violence au Moyen-Orient et en Afrique a déclenché la pire crise humanitaire depuis la Seconde Guerre mondiale, estiment les experts. Une situation explosive qui, combinée à des budgets en berne pourrait se solder par toujours plus de victimes.

Nos invités reviennent en détails sur les raisons qui expliquent les difficultés des Européens à prendre les choses en main.

Partager cette vidéo :

Publié le 02/04/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI