Vidéo associée: 

Des journalistes européens menacés d’interdiction de territoire en Ukraine

Corps: 

L'Ukraine a été la cible de critiques ce jeudi, après avoir tenté de prendre des sanctions contre des journalistes occidentaux. Les autorités ont décidé d'interdire de territoire 41 journalistes étrangers, pendant un an. Des journalistes en provenance de plusieurs pays, dont la Russie, l'Allemagne, l'Espagne et le Royaume-Uni. Plusieurs correspondants de la BBC sont visés. Le Président ukrainien a signé un décret en ce sens. Mais Londres a missionné son ambassadeur, pour convaincre Petro Porochenko d'infléchir sa position. 'Je vais demander à ce que la situation soit réexaminée immédiatement. Moi, en tant que Président ukrainien, je défends la liberté à de la presse', a-t-il affirmé. Ces nouvelles sanctions visaient, selon Kiev, des personnes impliquées dans l'annexion de la Crimée et dans le conflit dans l'est séparatiste. Des mesures qui ciblent plus de 400 personnes et une centaine d'organisations représenterant une 'menace, actuelle ou potentielle, pour la sécurité et les intérêts nationaux de l'Ukraine'. Plusieurs banques et 25 compagnies aériennes russes sont aussi concernées, dont deux qui n'existent plus. Ces mesures interviennent à tout juste un mois des élections locales ukrainiennes, pour sanctionner les leaders séparatistes de l'est du pays qui ont organisé un scrutin anticipé dès le 18 octobre, une organisaiton contraire aux accord de Minsk. ' Petro Porochenko a appelé ses homologues européens à étendre leurs sanctions à l'égard de la Russie, à l'approche des élections illégales dans le Donbass', précise Maria Korenyuk, correspondante d'Euronews à Kiev. Le conseil de sécurité ukrainien a levé les sanctions visant les journalistes espagnols, allemands et britanniques ce jeudi soir.

Partager cette vidéo :

Publié le 17/09/2015