Vidéo associée: 

Des clandestins victimes d’une explosion de gaz accueillis en Italie

Corps: 

Une vingtaine de migrants ont été sauvés et débarqués sur l'île italienne de Lampedusa, la plupart couvertes de brûlures, après avoir passé deux jours à dériver en mer.

Avant de voir la terre, une femme de 25 ans a succombé à ses blessures. C'est en Libye que les migrants ont été brûlés :

'Une bouteille de gaz a explosé et a tué plusieurs personnes et en a blessé plusieurs autres. Les trafiquants ne leur ont pas permis d'aller à l'hôpital alors ils n'ont pas été soignés pendant plusieurs jours. Ensuite, ils ont été mis sur un bateau, ou plutôt un zodiac. Quand on les a recueillis, ils dérivaient depuis deux jours et le canot était déjà à moitié dégonflé' a expliqué Barbara Molinario, porte-parole du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

Les blessés ont été emmenés au camp de Lampedusa, déjà surchargé, et dans des hôtels-résidences de l'île italienne. Certains ont été admis dans un centre médical, d'autres évacués par hélicoptère vers la Sicile.

Selon les garde-côtes italiens, plus de 11 000 migrants ont débarqué au cours des huit derniers jours, et des centaines d'autres continuent à arriver.

Lundi, un bateau a fait naufrage en pleine mer, on pense que 400 personnes sont mortes noyées.

Les passeurs libyens quant à eux, non-contents d'infliger des violences aux migrants avant de les envoyer en mer, n'hésitent maintenant plus à tirer sur les garde-côtes afin de récupérer des bateaux vidés de leurs occupants.

Dans l'après-midi, une petite Somalienne âgée de trois mois a dû être évacuée d'urgence d'un bateau maltais où elle avait été recueillie pour être hospitalisée sur l'île sicilienne de Pantelleria.

Partager cette vidéo :

Publié le 18/04/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI