Vidéo associée: 

Des avions russes dans le ciel turc : pour l’OTAN, cela ne ressemble pas à un accident

Corps: 

Un accident ou une provocation ? Le survol de l'espace aérien turc par deux avions de combat russes continue d'alimenter les crispations, d'autant qu'un autre incident a été signalé lundi à la frontière : des F-16 turcs auraient été ''harcelés'' par un MIG non-identifié.

Ce week-end, deux avions de chasse russes avaient été interceptés au-dessus de la province de Hatay, non loin de leur base près de la ville syrienne de Lattaquié. Les autorités russes invoquent des mauvaises conditions météos. Une explication qui ne convainc guère le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg : ''Pour nous, cela ne ressemble pas à un accident. C'est une grave violation de l'espace aérien. De fait, il y a eu deux violations au cours du week-end, ce qui ne fait qu'ajouter au fait que cela n'a pas l'air d'un accident.''

Ankara a convoqué à deux reprises l'ambassadeur de Russie pour l'avertir que Moscou serait tenu pour responsable si de tels incidents venaient à se reproduire. Le président Erdogan, qui est farouchement opposé au régime Assad, a exhorté la Russie à ne pas 'perdre' l'amitié de la Turquie.

L'armée russe a lancé il y a une semaine une campagne de bombardements en Syrie, officiellement contre des positions du groupe Etat islamique et d'autres groupe rebelles comme le Front al-Nosra. Mais pour les Occidentaux, ces frappes visent également l'opposition modérée au régime Assad.

Partager cette vidéo :

Publié le 07/10/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI