Vidéo associée: 

Des anciens combattants de la guérilla albanaise dénoncent l’arrestation de sept des leurs

Corps: 

5000 d’entres eux ont manifesté hier à Pristina pour demander la libération de leurs compagnons interpellés par l’Eulex, la Mission de justice de l’Union européenne. Ils sont accusés de crimes de guerre contre la population civile pendant le conflit serbo-kosovar entre 1998 et 99. Ces sept personnes parmi lesquelles il y a un ambassadeur et un proche du Premier ministre kosovar Hashim Thaci sont assignées à résidence pour 30 jours.

«Nous sommes en faveur du vivre ensemble avec les Serbes dans une société multi-ethnique. Mais, nous voulons aussi la justice. Nous aimons nos combattants de la liberté et nous voulons montrer que nous les respectons parce qu’ils nous ont apporté la liberté. C’est grâce à ces gens qui ont été arrêtés que les Serbes et les autres peuvent se déplacer librement et sans crainte au Kosovo”., explique ce militant de l’UCK.

Le conflit au Kosovo a fait environ 13 000 morts pour la plupart des Albanais. En février 2008, le Kosovo a proclamé son indépendance que la Serbie refuse de reconnaître. Depuis, l’Union européenne tente d’aider Pristina et Belgrade à normaliser leurs relations. Un processus lent et complexe.

Partager cette vidéo :

Publié le 28/05/2013