Vidéo associée: 

Des activistes italiens à l’assaut du chantier du TGV Lyon-Turin

Corps: 

Le gouvernement italien n’a pas hésité. Plus de 200 soldats étaient présents aux abords de la future ligne TGV Lyon-Turin pour contenir des militants des Nouvelles Brigades rouges. En tout, plusieurs centaines.
Deux hommes sont à l’origine de ces débordements : Alfredo Davanzo et Vincenzo Sisi, actuellement en prison, et membres des Brigades rouges dans les années 70.

“L’Etat italien n’a pas peur des Nouvelles Brigades rouges, nous avions déjà combattu les anciennes Brigades rouges. On ne se laissera pas intimider par des menaces émises à notre égard”, a déclaré le ministre de l’Intérieur italien, Angiolino Alfano, en réponse à ces heurts.

Le creusement du tunnel, côté italien, est à l’origine de ces débordements.

En tout, sept kilomètres pour un coût de 50 millions d’euros.

D’après les dernières estimations, les travaux devraient prendre fin d’ici quatre ans. Mais les débordements pourraient, eux aussi, continuer.

Partager cette vidéo :

Publié le 21/09/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

22/08/2017
22/08/2017

Pages