Vidéo associée: 

Départementales : la gauche unie dans l'Essonne pour battre Georges Tron

Corps: 

"Dimanche on vote, pour faire barrage à Georges Tron." Dernière ligne droite avant le second tour des élections départementales pour Jérôme Guedj, le président sortant du conseil général de l'Essonne. Le socialiste, qui parle de "choix moral", a décidé de concentrer ses attaques sur son concurrent de l'UMP, renvoyé aux assises pour viol et agression sexuelle.

L'enjeu est énorme : moins de 500 voix ont séparé la droite de la gauche lors du premier tour de l'élection. Les socialistes ne veulent pas perdre le département du Premier ministre, Manuel Valls.

Jérôme Guedj a donc reçu le soutien de la secrétaire nationale d'Europe Ecologie - Les Verts Emmanuelle Cosse et de Thierry Mandon, le secrétaire d'État à la réforme de l'État. Ce dernier, lui aussi, a concentré ses attaques sur Georges Tron : "Dans de département, le patron de l'UMP, c'est quelqu'un qui est programmé pour être aux assises pour viol, dans quelques semaines."

Des arguments qui rendent furieux l'intéressé. Georges Tron, qui met en avant "la présomption d'innocence", parle de "méthodes de fascistes". Avec 22,71 % des suffrages, le Front national se présente en arbitre de ce second tour.

Reportage de Elisa Bertholomey et François Goulin

Partager cette vidéo :

Publié le 26/03/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI