Vidéo associée: 

Dengue : Manille suspend la vente du vaccin de Sanofi

Corps: 

Les Philippines ont suspendu la vente du vaccin contre la dengue, distribué par Sanofi. La décision a été prise après que le groupe pharmaceutique français a annoncé que son "Dengvaxia" risquait d'aggraver les symptômes de la maladie chez les personnes n'ayant jamais été infectées auparavant par ce virus, transmis par le moustique.

Devant le ministère philippin de la Santé, des manifestants sont venus demander des comptes au gouvernement :

"Ce vaccin n'a pas été testé correctement. Mais pour qui prennent-ils nos enfants ? Des animaux ?", dit une militante.

"Mon fils a été vacciné pour qu'il ne tombe pas malade. Et maintenant, j'apprends que s'il contracte le virus, ça risque d'être pire. C'est pourquoi je demande au gouvernement d'arrêter ce programme de vaccination", souligne une mère de famille.

730.000 écoliers vaccinés

Plus de 730.000 écoliers philippins ont fait l'objet d'une vaccination contre la dengue, une maladie qui a fait plus de 1.000 morts l'an passé dans le pays sur plus de 200.000 cas diagnostiqués.

La justice philippine a annoncé l'ouverture d'une enquête pour "danger présumé pour la santé publique" . Le Brésil a également recommandé de limiter l'utilisation du vaccin.

Sanofi, de son côté, se veut rassurant et dit travailler avec les autorités philippines sur de nouvelles instructions. Le laboratoire rappelle que le Dengvaxia "apporte un effet protecteur persistant contre la dengue, aux individus déjà infectés par le passé".

Partager cette vidéo :

Publié le 05/12/2017
Publicité

Contenus sponsorisés