Vidéo associée: 

Déclarations ambigües de François Hollande pour calmer la “polémique Leonarda”

Corps: 

Leonarda peut rentrer en France, mais “elle seule” : déclaration de François Hollande ce samedi au sujet de l’expulsion de la collégienne rom de quinze ans, expulsion en pleine sortie de classe, qui a suscité la polémique dans le pays et mobilisé des milliers de lycéens.

Le président français, à qui un rapport de l’Inspection Générale de l’Administration a été remis sur cette affaire, a aussi cherché à ménager son ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, cible de nombreuses critiques cette semaine.

François Hollande :
“Il n’y a donc pas eu de faute et de ce point de vue la loi a été parfaitement respectée, mais il y a eu un manque de discernement dans l’exécution de l’opération.”

François Hollande a annoncé l’envoi d’une circulaire interdisant toute interpellation d’enfants dans le cadre scolaire. C’est bien cela qui a choqué, à commencer par Leonarda elle-même.

Aujourd’hui au Kosovo, elle ne compte pas en rester là :
“C’est leur travail, mais ce n’est pas leur travail de tirer une adolescente de 15 ans. C’est pas leur travail de tirer par la main surtout. Ils m’ont fait redescendre du bus avec tous mes camarades qui m’ont regardée et j’ai eu honte parce que tout le monde me regardait bizarrement. Mais quand-même, je remercie la France. Je les remercie vraiment. De tout mon coeur je les remercie, mais un jour ou l’autre je rentre en France. Ca c’est sûr.”

Leonarda et ses frères et soeurs sont nés en Italie et y ont vécu jusqu’en 2008. leurs parents à leur arrivée en France auraient fait des fausses déclarations sur leur soi-disant nationalité kosovare… Et le père a admis avoir détruit leurs papiers italiens.

Partager cette vidéo :

Publié le 19/10/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité