Vidéo associée: 

Débuts modestes pour Genève II

Corps: 

“La conférence de Genève II est un début très modeste mais c’est un début” a conclu le médiateur des nations unies à l’issue de cette première phase des négociations de paix entre l’opposition syrienne et le régime de Bachar al-Assad.
Alors que la pression des anti et des pro Assad ne retombe pas devant le bâtiment des nations Unies,
Lakhdar Brahimi a établi la liste de 10 points “simples” qui font à ses yeux l’objet d’un accord entre les deux camps. Rendez-vous est donné le 10 février. Si l’opposition sera là, la délégation de Damas doit encore confirmer sa présence.

“Les progrès sont très lents en effet, le fossé reste large entre les deux parties, inutile de prétendre le contraire a déclaré Brahimi, néanmoins j’ai pu me rendre compte au fil des discussions que le terrain d’entente est plus vaste que ne le réalisent peut-être ou ne le reconnaissent les deux camps.”

Par ailleurs, la Syrie doit accélérer son désarmement chimique. L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques est insatisfaite du rythme mené par Damas. Pour l’heure, moins de 5% des armes les plus dangereuses ont été évacuées. La Russie a rejetté les accusations des Etats-Unis qui déclaraient hier que Damas traînait des pieds pour rendre son arsenal chimique. Pour Moscou, la Syrie est de bonne foi malgré son retard dans le calendrier prévu.

Reuters/Denis Balibouse

Partager cette vidéo :

Publié le 01/02/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité