Vidéo associée: 

Deauville : les stars contre Trump

Corps: 

Alors que la campagne pour les élections présidentielles américaines bat son plein quel meilleur endroit que Deauville et son festival du film américain pour demander aux célébrités qui y participent leur avis sur cette campagne.

On commence avec Chloe Grace Moretz : 'Cela fait des mois que je fais campagne pour Clinton, des mois et des mois. Je soutiens donc la seule véritable candidate. Les jeunes doivent vraiment se former eux mêmes et comprendre l'importance exacte de cette course. Ils doivent se former contre cette rhétorique sectaire qu'il répand sur la jeunesse américaine ce n'est rien d'autre qu'une idiocratie.'

Matt Ross était aussi à Deauville pour défendre le film Captain Fantastic. Un film qui a d'ailleurs eu le prix du jury. Que penserait-il de l'arrivée d'un Donald Trump à la présidence : 'Premièrement, il n'est pas le président Trump et deuxièmement j'espère qu'il ne le sera jamais. Parce que c'est un bouffon. Ce n'est même pas la peine d'évoquer les accusations de fascisme, il vient de la téléréalité, il n'a aucune idée de la gouvernance, il ne sait rien de notre pays, de son histoire, il ne sait rien à rien. Il nous fait honte.'

L'actrice allemande Diane Kruger réside aux Etats-Unis, si elle ne peut pas y voter elle a néanmoins son opinion sur la question : 'Je crois que les Américains sont non seulement suffisamment intelligents mais qu'ils ont aussi du coeur. Je ne peux pas imaginer qu'il devienne président. Et je crois que c'est une élection particulièrement déplaisante pour les USA. Je ne crois pas que l'on ait entendu autant de jurons et d'accusations et de coups bas. Ceci dit il ne faut pas oublier que c'est un pays qui après le 11 septembre et Bush à la présidence, a élu le premier président noir. C'est un pays capable du meilleur et du pire. On verra bien comment ça se passe.'

Le romancier Douglas Kennedy était membre du jury. C'est un fervent partisan de Hillary Clinton : 'Si Trump est élu, je pourrais quitter le pays pour un temps et aller ailleurs. Mais on verra bien. Il me dérange, il me fait peur. C'est le pire des ploutocrates. Il parle fort. Il est inculte. Il n'a aucun sens de la nuance du discours humain et de la condition humaine.'

Clara et Julia Kuperberg ont présenté leur dernier documentaire à Deauville. Deux réalisatrices françaises qui ont consacré leur carrière au cinéma américain.

Clara Kuperberg : 'On prend quelqu'un comme Ronald Reagan justement - je pense à Donald Trump, donc il y a quand même un écho. Il s'est servi du cinéma pour rentrer dans tous les foyers américains, par la télé aussi, il faisait des émissions de télé, et c'est vrai qu'on observe ce phénomène, qui est quelque chose qu'on ne verrait pas ici (en France), on ne verrait pas un de nos acteurs de série B qui joue au cowboy et qui joue avec des singes tout d'un coup se présenter à la présidentielle. C'est quelque chose qui fait partie du mythe américain, il y a cette notion d'hyperéalité, de mise en scène, qui ne dérange pas, en fait.'

Partager cette vidéo :

Publié le 12/09/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité