Vidéo associée: 

De la vigne au verre : tout sur le commerce du vin en 2016

Corps: 

La taille du vignoble mondial est restée stable, mais la production a légèrement baissé : voilà les principales conclusions de l'Organisation internationale de la vigne et du vin pour l'année 2016.

La production mondiale de vin a baissé de 3%, ce qui est surtout dû à des phénomènes climatiques, selon l'OIV.

L'Italie qui reste championne mondiale de la production viticole. Avec 51 millions d'hectolitres elle devance la France, où le recul est marqué (43,5 M, en baisse de 3,5 M), l'Espagne (39,3 M) et loin derrière, les Etats-Unis (23,9M).

La superficie viticole chinoise a continué de progresser, confirmant la place de 2ème vignoble mondial acquise par la Chine, qui devance la France et talonne l'Espagne.

La taille du vignoble a diminué en Turquie (17 000 ha) et au Portugal ( 9 000 ha). En Europe seul le vignoble italien augmente de 8 200 ha.

Consommation stable

242 millions d'hectolitres de vin ont été achetés l'an dernier. Un chiffre stable depuis la crise de 2008, après laquelle la consommation mondiale a chuté de huit millions d'hectolitres.

Le Portugal est toujours le premier consommateur de vin par habitant (54 litres par an) devant la France (51,8).

En valeurs brutes, les Etats-Unis restent leaders les mondiaux. Les Américains ont consommé l'an dernier 31,8 millions d'hectolitres, soit 4 millions de plus que les Français.

#OIVPressConference: https://t.co/7h2baaEQiR pic.twitter.com/Hnu9qlalPa- OIV (@OIV_int) 11 avril 2017

Concernant les échanges internationaux, l'OIV note une légère baisse du volume, mais une hausse de la valeur, qui s'élève à 29 milliards d'euros.

Dans l'hémisphère sud, particulièrement touché par les intempéries l'an dernier, les premières estimations de récoltes laissent envisager une hausse de la production cette année.

Partager cette vidéo :

Publié le 11/04/2017