Vidéo associée: 

De la délinquance au terrorisme, la radicalisation de jeunes musulmans parisiens.

Corps: 

Trois ennemis publics N1 ont terrorisé la France ces derniers jours. Les frères Chérif et Said Kouachi et Amedy Coulibaly ont semé la mort dans tout Paris. Trois hommes aux destins liés, précipités de la petite délinquance au terrorisme par l'islam radical.

Chérif, le plus jeune des Kouachi, est endoctriné dès 2003 au sein de 'la filière des Buttes Chaumont', qui vise à envoyer des jihadistes en Irak.

Il rencontre Amedy Coulibaly, qui oscille entre prison et tentatives de réinsertion, deux ans plus tard, à Fleury-Mérogis, en prison. C'est entre ces murs que les deux hommes tombent sous l'emprise de Djamal Beghal, figure de l'islam radical français, qui purge une peine de dix ans pour la préparation d'attentats.

Chérif Kouachi et Amedy Coulibaly, se retrouvent en 2010, tout deux impliqués dans un projet d'évasion d'un islamiste à Paris. Chérif bénéficie d'un non-lieu, Coulibaly lui est condamné à 5 ans de prison.

Peu après, l'ainé des Kouachi, Said, effectue plusieurs voyages au Yemen ou il est formé au maniement des armes sous l'égide d'Al Qaida.
Son frère a d'ailleurs déclaré pendant la prise d'otage avoir été financé par la branche yeménite de l'organisation. D'autres sources le disent proche de l'Etat Islamique, dont s'est revendiqué Coulibaly.

Hayat Boumeddiene, la compagne de Coulibaly, quatrième suspecte, est toujours activement recherché par la police française. Très proche d'Izzana Hamyd, l'épouse de Chérif Kouachi, elle aurait permis aux deux hommes de rester en contact ces derniers mois afin de synchroniser les attentats les plus meurtriers de ces 50 dernières années.

Partager cette vidéo :

Publié le 10/01/2015
Publicité