Vidéo associée: 

Crise migratoire : premier pas vers un accord entre l’Europe et la Turquie

Corps: 

A l'issue du sommet qui s'est tenu ce lundi à Bruxelles, le principe d'un échange a été posé entre Ankara et l'Union, pour ouvrir la voie aux demandeurs d'asile, et barrer la route aux migrants venus pour des raisons économiques. Mais l'Union se donne encore dix jours pour finaliser le texte.

Angela Merkel, German chancellor, sees difficult migrant summit https://t.co/ALV2F7qZC7 #Germany #SyrianRefugees pic.twitter.com/huk2kRvum3- The Washington Times (@WashTimes) 7 mars 2016

''Le chef du gouvernement turc accepte le principe d'un retour rapide de tous les migrants qui étaient venus de Turquie jusqu'en Grèce, et qui n'ont pas besoin de protection internationale', déclare Donald Tusk, Président du Conseil européen. 'L'Union soutiendra la Grèce en assurant un vaste système complet de retours rapides vers la Turquie. Toutes les décisions prises envoient un message clair : le temps de l'immigration clandestine en Europe est révolu.' En contrepartie, Ankara a réclamé trois milliards d'euros supplémentaires pour gérer la crise migratoire.

Turkey outlines 'one for one' plan to tackle Syrian refugee crisis https://t.co/OGGKG7K1Xv- The Guardian (@guardian) 7 mars 2016

'Notre objectif est de décourager l'immigration illégale', soutient le Premier minstre turc, Ahmet Davutoglu, 'de lutter contre le trafic d'êtres humains, et d'aider les gens qui souhaitent venir en Europe, en encourageant l'immigration légale de façon disciplinée'.
Bruxelles s'est engagé, pour chaque migrant renvoyé en Turquie, à transférer un demandeur d'asile depuis le territoire turc vers l'Union Européenne, ouvrant ainsi une voie légale aux personnes qui fuient les pays en guerre. La prochaine étape des négociations entre le gouvernement turc et l'Union Européenne est prévue lors du sommet européen des 17 et 18 mars. Certains Etats membres doutent néanmoins de la légalité et de la faisabilité du dispositif de renvoi vers la Turquie, et dénoncent la base d'un accord qu'ils estiment 'floue'.

Partager cette vidéo :

Publié le 08/03/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité