Vidéo associée: 

Crash du MH-17 : les mesures de sécurité qui étaient en place

Corps: 

Après la tragédie, toutes les compagnies vont désormais contourner l'Est de l'Ukraine dont l'espace aérien a de toutes façons été fermé. Mais jusque-là, seulement 25% d'entre elles l'avaient fait. C'est ce que confirme l'organisation européenne Eurocontrol, qui explique que des mesures de sécurité étaient en place.
' A partir du 1er juillet, la plupart des routes aériennes dans l'Est de l'Ukraine ont été interdites de vol en-dessous de 26.000 pieds. Et le 14 juillet, la limite a été portée à 32.000 pieds. L'avion volait au-delà des 32.000, donc dans l'espace autorité ', nous a dit Brian Flynn, senior manager à Eurocontrol.
L'avion a pourtant été abattu. Alors les précautions sont-elles insuffisantes au-dessus des zones de conflit ? La question se pose sérieusement. Mais pour l'heure, Eurocontrol tente de rassurer les Européens qui prennent des vols long-courrier vers l'Asie.
' Les avions seront redigirés au nord ou au sud de l'espace aérien concerné, ce qui va augmenter le trafic en Pologne, en Bulgarie et en Turquie, ajoute Brian Flynn. Mais cela ne devrait pas avoir d'impact majeur et causer des retards ou de la congestion dans le trafic aérien. Il y aura peut-être des retards mineurs pour les passagers, des vols un peu plus longs, de 5 à 10 minutes, mais sur un vol de 10 heures, ça ne change pas grand chose. '

Partager cette vidéo :

Publié le 19/07/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI