Vidéo associée: 

Condordia : une opération sans précédent

Corps: 

Les habitants de l‘île du Giglio auront bientôt l’horizon dégagé. C’est une première mondiale. Les plus gros navires jamais redressés ne dépassaient pas 100 mètres. Presque 3 fois moins que le Concordia.

30 000 tonnes d’acier soit 4 fois le poids de la tour Eiffel ont été nécessaires. Les plongeurs ont construit par 30 mètres de fond une plate-forme longue comme une fois et demie un terrain de foot. Un travail titanesque.

“La particularité de cette opération, c’est qu’il faudra redresser un bateau énorme, et nous n’avons rien sur quoi nous appuyer, si ce n’est cette plate-forme maritime qu’il a fallu construire, c’est ce qui rend cette tâche unique et formidable” a expliqué l’un des chefs de projet.

C’est cette plate-forme construite sur 21 piliers qui supporte le navire au moment du redressement et l’empêche de sombrer au fond de la mer. Des caissons de flottements sur mesure sont installés à b
abord. Des grues géantes le relève très lentement et délicatement. D’autres caissons sont positionnés à tribord, pour que le navire remonte à la surface une fois redressé et puisse être remorqué. Coût total de l’opération : 600 millions d’euros. 500 hommes sont mobilisés.

Car le Concordia est un géant des mers. A l‘époque de son lancement en 2006, c’est le plus gros navire italien jamais construit, “le temple du luxe et du divertissement” dit-on de ce mastodonte de
290 mètres de long sur 36 de large, pesant 114 000 tonnes et qui avait coûté 422 millions d’euros, bien moins que son renflouement…

Pourquoi alors entreprendre une opération si coûteuse et risquée ? D’abord parce qu’ayant beaucoup souffert de sa position et de la corrosion, le navire ne résistera pas à un autre hiver, et les risques de le laisser sur place sont plus importants. S’il sombre, il pourrait représenter un vrai danger pour l’environnement et détruire les fonds marins.

Et puis, le navire qui a fait naufrage le 13 janvier 2012 n’a pas rendu tous ses secrets : deux corps des 32 victimes n’ont jamais été retrouvés. “C’est une préoccupation majeure pour tout le monde, surtout nous et les familles, alors quand nous l’aurons redressé, des caméras examineront ​​le fond marin, et l’on pourra rechercher des personnes disparues – c’est l’une des priorités” expliquent les opérateurs.

Partager cette vidéo :

Publié le 17/09/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI