Vidéo associée: 

Chamanisme coréen à Budapest

Corps: 

Au sud-ouest de la péninsule coréenne, l'île de Jindo est une île des dieux et de la musique.

Les traditions chamaniques y ont toujours cours notamment lors de rituels comme les funérailles.

Ces rituels n'avaient encore jamais été donnés à voir en Europe. Une vingtaine de membres de la communauté de Jindo dont des femmes chamanes, une chanteuse, une danseuse, des musiciens traditionnels sont venus se produire comme notamment ici au festival de théâtre de Budapest.

Kim Sun-kook, directeur artistique du théatre chamanique Sud-coréen : 'Les rituels chamaniques sont une tradition qui se perpétue depuis de nombreux siècles. Mais ils ont été adapté au théâtre il y a deux décennies. La musique et les chansons aident le public à ressentir le rituel en dépassant la barrière des langues.'

Avant Budapest, la troupe coréenne avait répondu à l'invitation de la Maison des cultures du monde à Paris dirigée par Arwad Esber : 'C'est justement apprendre à connaître cet autre qui est différent. Il est très important de nos jours avec tout ce que nous vivons, et je crois que c'est plus important que jamais, de comprendre l'autre qui est différent de nous. Mais cet autre qui est différent de moi me permet de me connaître moi-même. Et donc mon chemin vers moi, vers la connaissance de mon être, passe par cet autre qui est différent.'

Au cours de la cérémonie on lave les sentiments d'amertume et de rancune éprouvés par le défunt ou la défunte. En tout dix actes successifs où les chamanes apaisent et purifient l'âme du mort avant de l'aider à passer dans l'autre monde.

Partager cette vidéo :

Publié le 21/04/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages