Vidéo associée: 

Centrafrique : nouvelles violences, timide engagement européen

Corps: 

Bangui, à nouveau ce vendredi le théâtre de violences interreligieuses. Et ce, malgré la présence de troupes françaises et des forces africaines de la Misca, la Mission de stabilisation en Centrafrique. Des fusillades ont éclaté dans la matinée dans plusieurs quartiers, à proximité de l’aéroport notamment.

Trois combattants de la Séléka ont été abattus dans le centre de Bangui après que l’un d’entre eux a menacé à l’aide d’une grenade des soldats de la Misca qui tentaient de les désarmer. Un soldat congolais de la Misca a également été blessé dans la fusillade.

Selon la Misca, plusieurs milliers de combattants de la Séléka ont été désarmés et cantonnés.
.
Le président français qui devra patienter pour obtenir une mission des 28 dans ce pays doit se contenter d’aide logistique de partenaires européens. “Ce que j’ai obtenu ce matin, c’est que non seulement il y ait un soutien unanime des Européens (…) mais qu’il y aurait une mission européenne, une opération européenne, qui pourrait être décidée au cours du conseil des Affaires étrangères de janvier”, a expliqué le président François Hollande ce vendredi à l’issue du sommet de Bruxelles.

Le président du Conseil européen a affirmé que l’intervention des 1 600 soldats français avait “permis d‘éviter le désastre d’une guerre civile, voire même peut-être un génocide”.

Selon l’organisation Amnesty international, les massacres entre chrétiens et musulmans ont fait près d’un millier de morts dans le pays depuis le 5 décembre.

Avec AFP et Reuters

Partager cette vidéo :

Publié le 21/12/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages