Vidéo associée: 

Catalogne : le président indépendantiste convoqué pour “désobéissance civile”

Corps: 

Artur Mas est cité à comparaître par la justice catalane le 15 octobre pour avoir organisé fin 2014 une consultation symbolique sur l'indépendance de sa région.

L'annonce est intervenue hier, soit deux jours après des élections régionales où le camp indépendantiste a obtenu la majorité absolue des sièges au parlement de Catalogne.

Les partisans de Mas ont immédiatement dénoncé un 'procès politique'.

'Des efforts sont en cours pour gagner devant les tribunaux ce qu'ils n'ont pas été capables de gagner dans les urnes. Inculpé le président de la Catalogne sera un atout de plus au niveau national comme au niveau international', affirme Josep Rull au nom du parti d'Arthur Mas, Convergence démocratique de Catalogne.

Pour Ciudadanos, la formation de centre-droit opposée à la sécession, il faut laisser la justice travailler : 'on ne va pas interférer avec la Constitution alors que d'autres essayent. Si quelqu'un doit légalement répondre de ses actes, c'est, je pense parce qu'il y a matière pour cela', explique Albert Rivera, le leader de Ciudadanos.

C'est un processus complexe qui s'engage selon ce professeur de Sciences Politiques à l'Université de Barcelone : 'pour commencer, Artur Mas va devenir membre du parlement régional. Et en tant que tel, il aura l'immunité parlementaire. La justice aura donc besoin de l'approbation du parlement catalan pour pouvoir l'accusé formellement', précise Jordi Matas.

Un bras-de-fer supplémentaire alors qu'Artur Mas et ses alliés estiment avoir un mandat clair du peuple catalan pour mener la région à l'indépendance en 2017 au plus tard.

Espagne: le président catalan Artur Mas convoqué pour 'désobéissance civile' http://t.co/GDq4gmTdAO- InternaQc (@InternaQc) 29 Septembre 2015

Partager cette vidéo :

Publié le 30/09/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI