Vidéo associée: 

Burkina Faso : "Il suffirait d'une minorité pour que le pays s'enflamme"

Corps: 

Le calme est revenu progressivement dans la ville d'Ouagadougou au lendemain de violentes protestations qui se sont tenu pour contester la révision constitutionnelle qui devait avoir lieu. Mais selon le gérant d'un hôtel de la ville, "la tension pourrait être encore plus forte" d'ici aux prochains jours.

Partager cette vidéo :

Publié le 31/10/2014
Publicité

Contenus sponsorisés