Vidéo associée: 

Bruxelles tente de minimiser l’impact de l’embargo russe

Corps: 

Les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne se retrouvent aujourd'hui à Bruxelles pour une réunion extraordinaire. A l'ordre du jour, l'embargo russe frappant les produits agroalimentaires occidentaux. Ses conséquences ont été évaluées hier par des experts commerciaux de la Commission européenne.

'C'est la saison pour ces produits et tout un coup nous avons perdu un marché, et il n'y a pas de débouché alternatif évident. C'est pourquoi la commission a confirmé que nous allons proposer des mesures d'urgence pour les légumes périssables la semaine qui vient' a annoncé Roger Waite, le porte-parole du commissaire européen chargé de l'Agriculture.

La Grèce souffre particulièrement de cet embargo. Elle exporte vers la Russie notamment 60 % de sa production de pêches.

'La situation pourrait empirer à l'avenir s'il y a des sanctions supplémentaires et une escalade de la situation, et ce qui est particulièrement inquiétant, ce sont les sanctions financières contre les marchés et les banques russes: cela comporte des risques parce que l'on ne peut pas calculer exactement l'impact de ces sanctions financières sur la confiance du marché' avertit Marcel Fratzcher, président de l'institut économique allemand.

Avec les mauvais chiffres de croissance de la zone euro dévoilés hier, l'embargo russe est une ombre supplémentaire au tableau. Les autorités de Moscou, Kiev et Bruxelles doivent bientôt se rencontrer pour discuter du gaz et des problèmes commerciaux.

Partager cette vidéo :

Publié le 15/08/2014
Publicité