Vidéo associée: 

Bruxelles souffle le chaud et le froid sur l’adhésion turque

Corps: 

D’un côté l’accord est donné d’ouvrir un nouveau chapitre dans les négociations, de l’autre elles sont repoussées d’au moins quatre mois, après la sortie du rapport annuel de la Commission.

L’idée, venue d’Allemagne, est de sanctionner Ankara pour la répression faite des mouvements de contestation.

“Malgré toutes les réactions compréhensibles que nous voyons et ressentons suite aux évènements des derniers jours, il ne faut pas que nous perdions de vue que l’Europe et la Turquie partagent des intérêts stratégiques de long-terme.” a néanmoins tempéré le ministre des Affaires étrangères allemand.

Le début du processus d’adhésion de la Turquie à l’UE remonte à l’accord d’Ankara de 1964. Mais les négociations avec cet Etat laïc à majorité musulmane sont extrêmement lentes.

“Ce qui est important c’est que nous avons la confirmation que le chapitre est ouvert et qu’il n’y a aucun moyen de revenir sur cette décision” relativise quant à lui le ministre des Affaires étrangères turc.

Les manifestations déclenchées par une intervention de la police le 31 mai dans un parc d’Istanbul, se soldent pour l’instant par quatre morts, dont un policier, et environ 7500 blessés.

Partager cette vidéo :

Publié le 25/06/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité