Vidéo associée: 

Bruxelles plus que jamais aux côtés de Kiev

Corps: 

L'Union européenne réaffirme son soutien aux autorités ukrainiennes. Ce mardi, le gouvernement ukrainien est attendu à Bruxelles pour la signature de différents accords.

Hier, c'est le président du conseil, Herman Van Rompuy qui était à Kiev. Il a redit qu'aux yeux de Bruxelles, le référendum de ce dimanche dans les régions séparatistes de l'est était 'illégitime'. En revanche, il soutient la tenue de l'élection présidentielle le 25 mai prochain. 'Ce scrutin sera une étape importante pour mettre un terme à la crise, a-t-il dit. J'appelle tous les acteurs politiques à soutenir pleinement ce processus. Il ne doit pas y avoir d'interférence étrangère.'

L'Union européenne a ajouté hier 13 noms de personnalités russes ou pro-russes à la liste des personnes déjà visées par une interdiction de visas et un gel des avoirs.

Pour sa part, le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a appelé la Russie 'à cesser de soutenir et de financer les terroristes'. 'Elle doit leur demander de déposer les armes et d'évacuer les bâtiments qu'ils occupent. Cela permettra d'instaurer la paix en Ukraine'.

Les efforts de médiation menés par l'OSCE n'ont pas fait l'objet de commentaire de la part des deux hommes.

'Les espoirs de sortie de crise reposent essentiellement sur la tenue de l'élection présidentielle du 25 mai, estime Angelina Kariakina, correspondante d'euronews à Kiev. Le gouvernement va maintenant engager un dialogue national, incluant des représentants de toutes les provinces, y compris celles de l'est. Il sera question de décentralisation et d'élargissement du pouvoir des régions.'

Partager cette vidéo :

Publié le 13/05/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI