Vidéo associée: 

Brexit : Theresa May tente de rassurer l’Irlande, inquiète pour ses frontières

Corps: 

Au 10 Downing Street, à Londres, c'est la première visite d'un chef d'état étranger pour la nouvelle Première ministre britannique.

Theresa May a reçu ce mardi Enda Kenny le premier ministre irlandais, pour discuter des répercussions du Brexit, en particulier sur les frontières de leurs pays.

Looking forward to meeting with Prime Minister May later today. We have much to discuss.- Enda Kenny (@EndaKennyTD) 26 juillet 2016

Les dirigeants au nord et au sud de la frontière irlandaise veulent s'assurer que les personnes et les marchandises continueront de voyager librement.

'Depuis de nombreuses années, il y a eu une zone de circulation commune entre le Royaume-Uni et la République d'Irlande, et ce bien avant que nos pays soient membres de l'UE, a souligné la Première ministre britannique. Il y a une volonté très forte de nos deux côtés pour que cela se poursuive, donc nous devons assurer un accord dans l'intérêt commun.'

De son côté, le Premier ministre de la République d'Irlande a insisté : 'Nous sommes tous d'accord pour dire que nous ne voulons pas d'un retour des anciennes frontières irlandaises sur notre île.'

Même son de cloche en Irlande du Nord où Theresa May s'est rendue la veille. A l'inverse du vote national, le pays avait d'ailleurs voté à 56% en faveur du maintien dans l'UE.

Il y a quelques jours, Enda Kenny a d'ailleurs ouvert la porte à une possible réunification des deux Irlandes, si les Nords-Irlandais voulaient rester dans l'Europe.

Prime Minister Theresa May and Irish Taoiseach Enda Kenny speak to the media inside 10 Downing Street pic.twitter.com/JNzqXYRU9O- Press Association (@PA) 26 juillet 2016

avec AFP

Partager cette vidéo :

Publié le 26/07/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

28/03/2017
28/03/2017
28/03/2017

Pages

Publicité