Vidéo associée: 

Bousculade de La Mecque : le grand mufti d’Arabie Saoudite dédouane les responsables du hajj

Corps: 

Trois jours après la mort de 717 pélerins à La Mecque, le grand mufti d'Arabie Saoudite a invoqué le sort et le destin inévitables.

Cheikh Abdel Aziz al-Cheikh excuse ainsi le prince héritier et ministre de l'Intérieur qui préside la commission du hajj.

Vous n'êtes pas responsable, la bousculade était hors du contrôle humain a-t-il ajouté.

Un discours qui fait mouche chez les pèlerins qui quittent La Mecque ce samedi après un dernier rituel ( jeter des cailloux en direction de trois stèles, symbolisant Satan selon la tradition musulmane) :

'Je prie pour que ces victimes soient considérées comme des martyrs, nous offrons nos condoléances à leurs familles, et nous voulons dire à leurs familles que leur mort ne sera pas vaine, c'était la volonté d'Allah.'

Pourtant, des témoins soutiennent qu'une route avait été fermée près du site de lapidation et que les forces de sécurité ont mal géré le flux des pèlerins. 863 personnes ont également été blessées.

L'Iran, qui a annoncé la mort de 131 de ses pèlerins dans cette bousculade, a aussi mis en cause la mauvaise gestion des autorités saoudiennes et réclame d'être associé à l'enquête.

Ce mouvement de foule est le plus meurtrier des 25 dernières années.
Depuis le drame, les autorités saoudiennes n'ont toujours pas établi la liste des victimes par nationalité, ni publié les résultats de l'enquête.

Avec AFP

Partager cette vidéo :

Publié le 26/09/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI