Vidéo associée: 

Bourses de Londres et Francfort : le mariage naura sans doute pas lieu

Corps: 

La fusion entre les bourses de Londres et de Francfort s'éloigne. Dans un communiqué, le London Stock Exchange (LSE) a jugé ce mariage 'hautement improbable', en raison des exigences posées par la Commission européenne, en matière de concurrence. Bruxelles a exigé en particulier la vente de MTS, une plateforme d'échange électronique spécialisée dans les obligations.

_'Les conditions exigées étaient telles qu'un accord était devenu impossible. La demande supplémentaire de la part des autorités européennes concernant cette plateforme d'échange basée en Italie a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase', souligne Ken Odeluga, analyste marché chez City Index.

Annoncé il y a un an, le projet de fusion des bourses de Londres et Francfort est estimé à 28 milliards d'euros. Il vise à concurrencer les mastodontes américains et asiatiques, mais a été fragilisé depuis par le vote du Brexit. C'est la troisième fois que les deux opérateurs européens tentent un rapprochement.

La #Bourse de #Paris souffre, alors que le projet de fusion entre #Londres et #Francfort devrait être refusé. https://t.co/qbiDJcy2Sb- Capital (@MagazineCapital) 27 février 2017

Avec Agences

mots-clés : Finance, Londres

Partager cette vidéo :

Publié le 27/02/2017
Publicité

Contenus sponsorisés