Vidéo associée: 

Bosnie : un immense charnier découvert et les plaies à vif

Corps: 

18 ans après la fin de la guerre en Bosnie, la terre livre ses secrets. Au nord-ouest du pays, la fosse commune de Tomasica est la plus grande, découverte dans la région au cours des dix dernières années. L’existence du charnier était connue depuis longtemps mais il a fallu que les langues d’anciens militaires serbes de Bosnie se délient. Pour Suad, survivant de l’horreur, être ici est autant un calvaire qu’un soulagement :
“Je cherche mes quatre oncles, Mehid a été retrouvé grâce à Dieu, et j’espère retrouver les trois autres, Kasim, Latif et Sakib. J’ai beaucoup d’autres parents, voisins et amis qui sont portés disparus depuis cette époque. Grâce à Dieu, ce charnier a été retrouvé et la vérité est sortie de cette colline.”

Plus de 240 cadavres ont été exhumés sur 3000m2. Hommes femmes, enfants, tués par balle. Le plus jeune que l’on recherche a 18 mois.

“Les corps étaient empilés sous dix mètres de terre. Des papiers d’identité ont été retrouvés, donc on sait maintenant que les victimes sont des habitants des villages de Biscana, Sjenica, Rizvanovici et
Carapova, dit Lejla Cengic, qui travaille pour l’Institut des personnes disparues. Les victimes sont des civils bosniaques et croates tués en 1992 dans la région de Prijedor.”

Une région où les Bosniaques, principalement, ont été victimes de l‘épuration ethnique orchestrée par les Serbes de Bosnie entre 1992 et 1995.
Ici, 1200 personnes sont toujours portées disparues.

Partager cette vidéo :

Publié le 24/10/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité