Vidéo associée: 

Bernard de La Villardière se prend parfois "pour le ministre de la Défense"

Corps: 

"Il m'arrive parfois de me prendre pour le ministre de la Défense", a ironisé Bernard de La Villardière, ce mardi sur BFMTV, alors qu'il revenait sur une anecdote dont il parle dans "L'homme qui marche", aux éditions Calmann-Lévy. Le journaliste a raconté la fois où Philippe Douste-Blazy, à l'époque ministre de la Défense sous Chirac, l'a chargé de rencontrer les FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie). Le but de cette mission était de leur remettre une lettre afin de faire libérer Ingrid Bettencourt, otage des guérilléros de 2002 à 2008 . "Je me suis dit 'je suis James Bond'", s'est-il amusé, à l'évocation de ce souvenir.

Partager cette vidéo :

Publié le 17/05/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI