Vidéo associée: 

Belgique : des failles dans la surveillance des réseaux jihadistes et dans la traque d’Abdeslam ?

Corps: 

Le Premier ministre belge a reconnu que les attentats de Bruxelles étaient "un échec" pour la Belgique. Il a reconnu les limites de ses services de renseignements, notamment dans la surveillance des réseaux terroristes et la traque de Salah Abdeslam. Comment ce dernier a-t-il pu se cacher pendant près de 4 mois à Bruxelles sans être inquiété. Et lors de son interrogatoire quelques jours avant les attentats de Bruxelles, pourquoi aucune question sur de possibles réseaux opérationnels à Bruxelles ne lui a été posée ?

Partager cette vidéo :

Publié le 07/04/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité