Vidéo associée: 

Barack Obama rassure la Grèce sur la continuité de la politique étrangère américaine

Corps: 

C'est la Grèce qu'a choisi Barack Obama pour entamer sa tournée d'adieu. Le président américain a félicité le Premier ministre Alexis Tsipras pour les réformes structurelles menées par cet allié de l'Otan, qui est par ailleurs l'un des cinq membres de l'Alliance Atlantique à avoir 'tenu l'engagement de consacrer 2% de son PIB à la défense'.

Barack Obama a également tenu à remercier le peuple grec pour sa 'compassion extraordinaire' pendant la crise des réfugiés.

L'occasion pour le président sortant de rassurer son hôte sur la continuité de la politique étrangère des USA vis à vis du 'berceau de la démocratie'.

'Nous nous sommes mutuellement inspirés dans notre quête d'indépendance, nous avons été solidaires en temps de guerre comme de paix, dans les bons et les mauvais moments, et notamment pendant ces années difficiles pour le peuple grec. Ce soir, je veux que vous sachiez que vous aurez toujours le soutien et l'amitié des Etats-Unis.'

Le président américain s'est une fois de plus déclaré en faveur d'un allègement de la dette grecque, la plus importante de la zone euro, assurant que 'l'austérité seule ne peut pas apporter la prospérité'.

Une vision que partage le FMI, mais qui se heurte à l'opposition de certains pays européens, l'Allemagne en tête.

'L'économie et le peuple grec, après sept années, ne peuvent plus supporter d'austérité', a supplié le Premier ministre Alexis Tsipras, issu du mouvement de la gauche radicale Syriza.

Ce message, Barack Obama devrait justement l'apporter ce mercredi à Berlin, seule autre destination de sa tournée.

A relief of the Greek debt would not only benefit Greece but also Europe and consequently the global economy. https://t.co/JQBrCOjBPR 2/2- Alexis Tsipras (@tsipras_eu) 15 novembre 2016

Partager cette vidéo :

Publié le 16/11/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité