Vidéo associée: 

Avtovaz : le PDG Bo Andersson poussé vers la sortie

Corps: 

Le suédois Bo Andersson, premier étranger à la tête du constructeur automobile russe Avtovaz, a été contraint à la démission.

Dans la foulée de la prise de contrôle du constructeur par Renault-Nissan en 2014, l'ancien militaire avait lancé des réformes brutales, voulant faire table rase du passé soviétique d'Avtovaz.

Bo Andersson a supprimé 13 000 postes, trop lui reprocheront certains.

Ces réformes ont payé: productivité et qualité sont en hausse.

Mais la récession a provoqué une chute des ventes en Russie, de l'ordre de 30 % en 2015.

L'an dernier, le constructeur a triplé ses pertes financières par rapport à 2014.

Partager cette vidéo :

Publié le 08/03/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité